Écrit par Publié dans Le 12h/14h Lu 39 fois

Cartoon Machine c'est quatre garçons originaires de l'Hérault qui se sont lancés dans une aventure étonnante : la création d'un groupe de Rock (au sens large) reprenant exclusivement des thèmes et chansons de dessins animés. Du Ska au Rock en passant par le Punk ou le Métal : Aladin, Le Roi lion, ou Le livre de la jungle n'auront jamais sonné aussi bien... Bien évidemment, on pense aux classiques de Disney qui occupent une large place du répertoire du groupe. Mais d'autres œuvres viennent enrichir l'expérience... Une idée qui a germé comme une plaisanterie mais que Cartoon Machine traite avec beaucoup de sérieux, comme nous le confiait Florian en interview. Un album est en préparation, et la scène sera leur terrain de jeu en 2021, dès lors que la crise sanitaire aura laissé le monde du spectacle reprendre son souffle.

Écrit par Publié dans Le 12h/14h Lu 181 fois

A l'heure où le confinement est encore de mise et la culture difficilement accessible, cet artiste peintre a choisi de proposer une exposition virtuelle sur Instagram. Raphael Federici, est un voyageur de notre époque, un marin, un nomade. Il couche dans ses œuvres sa vision du monde, faite de métissage et de tolérance. Des thèmes largement évoqués dans ses derniers travaux ou les portraits tribaux, ethniques et chamaniques se croisent et se répondent. Mais comment apporter à son public cette dernière exposition "Indigène", à l'heure où les galeries d'arts sont fermées ? La réponse fut évidente pour cet artiste en phase avec son temps : Les réseaux sociaux et notamment Instagram. Un vernissage des plus interactifs a eu lieu le 17 novembre dernier, et cette exposition reste visible jusqu'au 17 février prochain. On vous invite vivement à y jeter un œil !

Indigène - La terre en héritage, jusqu'au 17 février sur Instagram

Écrit par Publié dans Le 12h/14h Lu 91 fois

Ciné Confiné : Votre chronique sur Fréquence Amitié Vesoul, à retrouver dans la matinale et le 12h-14h. Un film chaque jour en lien avec l'actualité. Épidémie, confinement... Des thèmes largement abordés par le cinéma. Et aujourd'hui : 

L'île aux chiens (2018), un film d'animation de Wes Anderson.

De quoi ça parle : Une épidémie de grippe s'en prend, non pas aux hommes, mais aux chiens. Du coup, le maire de Megasaki, une ville japonaise, ordonne la mise en quarantaine de tous les chiens de la ville. Ils sont envoyés sur une île décharge, qui va devenir l'île aux chiens. Un petit garçon va alors décider de se rendre sur cette île pour retrouver son chien. Aidé par une bande de cabots intrépides et attachants, il va découvrir une conspiration qui menace la ville...

Pourquoi c'est bien : Réalisé en Stop Motion (le même procédé que pour Wallas & Gromit, ou l'étrange Noël de Mr Jack), le film bénéficie d'un style visuel très réussi. Il a d'ailleurs été salué par la critique et le publique lors de sa sortie en salles.

Écrit par Publié dans Le 12h/14h Lu 75 fois

Ciné Confiné : Votre chronique sur Fréquence Amitié Vesoul, à retrouver dans la matinale et le 12h-14h. Un film chaque jour en lien avec l'actualité. Épidémie, confinement... Des thèmes largement abordés par le cinéma. Et aujourd'hui : 

Dernier train pour Busan (2016), un film sud Coréen de Sang-Ho Yeon.

De quoi ça parle : Un mystérieux virus se répand, l'état d'urgence est décrété. Et l'on suit les passagers d'un train, "Le dernier train pour Busan", qui vont lutter pour leur survie face à cette épidémie et à ces zombis. Si certains passagers vont montrer les pires aspects de leur personne, d'autres vont se montrer solidaires, espérant trouver refuge au bout du voyage...

Pourquoi c'est bien : Nominé au festival de Canne de 2016, le dernier train pour Busan est un sympathique film d'action/horreur, que l'on regardera peut-être d'un autre œil en cette période de confinement et de pandémie.