Écrit par Publié dans Le 12h/14h Lu 121 fois

Ciné Confiné : Votre chronique sur Fréquence Amitié Vesoul, à retrouver dans la matinale et le 12h-14h. Un film chaque jour en lien avec l'actualité. Épidémie, confinement... Des thèmes largement abordés par le cinéma. Et aujourd'hui : 

Les fils de l'homme (2006), un film d'Alfonso Cùaron, avec Clive Owen et Julianne Moore.

De quoi ça parle : Le film nous plonge dans un futur proche ou l'humanité est condamnée. Rendue stérile sans que l'on sache vraiment comment et pourquoi, elle survit tant bien que mal dans le chaos. Et dans ce monde, une jeune femme tombe enceinte... Miracle pour certains, mensonge pour d'autres, elle va chambouler les forces en présence. Un homme va tout faire pour la protéger et la mettre en lieu sûr.

Pourquoi c'est bien : Une mise en scène très froide, presque dans un style documentaire. Alfonso Cùaron signe une critique sociale dure et pose des questions sur l'avenir de l'homme. Coté casting, Clive Owen porte le film sur ses épaules, tout en tension et en retenue.

Écrit par Publié dans Le 12h/14h Lu 102 fois

Ciné Confiné : Votre chronique sur Fréquence Amitié Vesoul, à retrouver dans la matinale et le 12h-14h. Un film chaque jour en lien avec l'actualité. Épidémie, confinement... Des thèmes largement abordés par le cinéma. Et aujourd'hui : 

Le Fléau (1978), un roman de Stephen King.

Une fois n'est pas coutume, on va parler littérature...

De quoi ça parle : Une pandémie de grippe créée en laboratoire se répand à travers les Etats-Unis et emporte la plus grande partie de la population. Les survivants vont alors se scinder en deux camps aux buts diamétralement opposés, reproduisant ainsi la lutte éternelle du bien et du mal. Deux chemins, deux voies, représentées dans ce livre par : Mère Abigaël qui souhaite aider les survivants à se reconstruire, et à l'opposé, Randall Flagg, un être inquiétant doté de pouvoirs surnaturels qui rassemble ses disciples et qui vise la destruction et le chaos.

Le roman nous malmène entre ces deux aspects étroitement liés, cette lutte presque ésotérique entre le bien et le mal, et cette pandémie qui a décimé les Etats-Unis...

Le livre a bénéficié d'une adaptation TV assez moyenne, je vous conseillerai donc plutôt de vous pencher sur cet excellent roman.

 

Écrit par Publié dans Le 12h/14h Lu 123 fois

Ciné Confiné : Votre chronique sur Fréquence Amitié Vesoul, à retrouver dans la matinale et le 12h-14h. Un film chaque jour en lien avec l'actualité. Épidémie, confinement... Des thèmes largement abordés par le cinéma. Et aujourd'hui : 

The Thing (1982), un film de John Carpenter, avec Kurt Russel.

Remake de "The thing from another world" et surtout adaptation de la nouvelle de John Campbell "La bête d'un autre monde". The Thing est un chef d'oeuvre de la science fiction, brillamment réalisé par Carpenter avec au casting, un kurt Russel aussi badasse que déterminé...

De quoi ça parle : Un groupe de scientifiques isolés dans une base en Antarctique se retrouve confronté à un parasite extraterrestre capable de prendre l'apparence de n'importe qui. Pour les chercheurs, pas de fuite possible et l'angoisse de se demander :Qui parmi eux est infecté par la créature ? Qui est une menace ?

Pourquoi c'est bien : Un suspens haletant, des effets spéciaux saisissants, une BO de John Carpenter (Himself) et Ennio Morricone... Bref, de la SF comme on l'aime !

 

Écrit par Publié dans Le 12h/14h Lu 110 fois

Avec son disque "De Vesoul à Hambourg", il avait attiré notre curiosité. Jérôme Didier, artiste Haut-Saônois était donc notre invité ce mardi sur Fréquence Amitié Vesoul. On revient avec lui sur la conception de son disque, sur sa passion et son rapport à la musique. Derrière sa pudeur et sa réserve, c'est un homme sensible qui se dessine, lui qui utilise l'art sous toutes ses formes pour exorciser les maux de ce monde. Et comme il est venu accompagné de sa guitare, Jérôme Didier nous a également joué quelques titres en acoustique, en studio...