Écrit par Publié dans Le 12h/14h Lu 269 fois

Ciné Confiné : Votre chronique sur Fréquence Amitié Vesoul, à retrouver dans la matinale et le 12h-14h. Un film chaque jour en lien avec l'actualité. Épidémie, confinement... Des thèmes largement abordés par le cinéma. Et aujourd'hui : 

Non-pas un film, mais une série...

The Rain (2018), une série danoise avec Alba August et Lucas Tonnesen.

De quoi ça parle : Un virus mortel se propage avec la pluie et ravage la moitié de la population. Dans ce contexte, on suit un frère et une sœur à la recherche d'un abris, et plus tard de réponses. D'où vient ce virus, et comment l’endiguer ? Pourquoi certaines personnes semblent immunisées ? Autant de questions qui sont pour l'heure en suspens.

Pourquoi c'est bien : Très belle série danoise au concept intéressant, qui se penche sur la nature humaine, la place de la famille et qui aura soulevé beaucoup de questions quand à son intrigue. Deux saisons sont déjà disponibles sur une célèbre plateforme de SVOD, la troisième et dernière, arrive cette année avec on l’espère son lot de réponses.

Écrit par Publié dans Le 12h/14h Lu 257 fois

Ciné Confiné : Votre chronique sur Fréquence Amitié Vesoul, à retrouver dans la matinale et le 12h-14h. Un film chaque jour en lien avec l'actualité. Épidémie, confinement... Des thèmes largement abordés par le cinéma. Et aujourd'hui : 

Couvre-Feu (1998), un film d'Edward Zwick, avec Denzel Washington, Annette Bening et Bruce Willis.

De quoi ça parle : New York, une vague d'attentats s'abat sur la ville. Le chef de la cellule antiterroriste du FBI (Denzel Washington), mène l'enquête au coté d'un experte de la CIA (Annette Bening). Lorsque les attentats s'intensifient, un général (Bruce Willis) déclare l'état de siège, transformant la ville en une véritable prison, ou la peur et le confinement sont lois.

Pourquoi c'est bien : Le casting déjà:  Denzel Washington et Bruce Willis sont des valeurs sûres, mais si là Bruce Willis est un peu en service minimum. Couvre-Feu est un excellent thriller psychologique, avec une question en toile de fond : Jusqu’où peut on aller pour atteindre ses objectifs...

Écrit par Publié dans Le 12h/14h Lu 297 fois

Ciné Confiné : Votre chronique sur Fréquence Amitié Vesoul, à retrouver dans la matinale et le 12h-14h. Un film chaque jour en lien avec l'actualité. Épidémie, confinement... Des thèmes largement abordés par le cinéma. Et aujourd'hui : 

L'histoire sans fin (1984), un film de Wolfgang Peteren, avec Barret Oliver, Noah Hathaway et Tami Stronach.

Un film familial, pour enfants, qui traite de façon originale le thème de la pandémie...

De quoi ça parle : Le jeune Bastien, dix ans, s'est replié sur lui-même depuis la mort de sa mère. Il se bâti un monde imaginaire nourri des romans qu'il dévore. Un jour, il découvre un très beau livre "L'histoire sans fin" qui va l’entraîner dans un univers merveilleux "Le pays fantastique". Un monde en grand danger, puisque le "néant" est sur le point de l'engloutir.

Pourquoi c'est bien : Un superbe conte fantastique qui vous emportera dans un monde féerique. Wolfgang Peterson nous transporte grâce à des effets spéciaux (un peu datés) dans un monde fantastique. Avec en prime une très belle morale à la fin...

Écrit par Publié dans Le 12h/14h Lu 280 fois

Ciné Confiné : Votre chronique sur Fréquence Amitié Vesoul, à retrouver dans la matinale et le 12h-14h. Un film chaque jour en lien avec l'actualité. Épidémie, confinement... Des thèmes largement abordés par le cinéma. Et aujourd'hui : 

Passengers (2016), un film de Morten Tyldum, avec Jennifer Lawrence et Chris Pratt.

Un (presque) huis clos spatial qui va vous faire relativiser votre confinement.

De quoi ça parle : Plongés dans un profond sommeil artificiel, nos héros se sont embarqués pour un très long voyage à bord du vaisseau qui les conduit vers une nouvelle vie sur une autre planète. Mais leur modules d'hibernation les réveillent mystérieusement 90 ans avant qu'ils n’atteignent leur destination. Ils doivent désormais accepter l'idée de passer leur existence ensemble et à bord.

Pourquoi c'est bien : Au delà des éléments de science-fiction très réussis dans ce long métrage, ce qui importe c'est la relation entre ces deux personnages. Leur façon d'appréhender leur environnement en huis clos, la relation qu'ils vont tisser. Un vrai bon film de SF qui va vous faire relativiser votre confinement...